Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trois sagesses

Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne (Jn 21)

Sensations et intelligence (I)

Pour approfondir ce que nous disions sur l'expérience (L'expérience: sensations et intelligence), voici un texte du p. Marie-Dominique Philippe. Publié dans la revue Louvain, Mensuel de l’Université catholique de Louvain et de l’Association des anciens et amis de l’UCL, n° 21, en septembre 1991, pp. 20-23.

 

C’est par nos diverses sensations que nous sommes en contact direct avec notre univers, notre milieu humain, familial, amical, culturel. C’est par nos diverses sensations que nous pouvons rencontrer immédiatement l’homme dans ce qu’il a de plus individuel ; le rencontrer comme l’autre.

Il est facile de nous rendre compte que nous n’avons pas le même contact avec nous-mêmes qu’avec les autres. Quand je réfléchis sur la force de l’affirmation : « Je suis », qui exprime cette expérience interne si particulière de mon exister à travers mes diverses opérations humaines, tout spécialement à travers mes opérations spirituelles de pensée et d’amour, je saisis bien cette situation privilégiée où je me trouve pour atteindre mon exister, différente de la situation où je suis pour affirmer l’exister d’une réalité physique : mon propre corps et celui des réalités qui m’entourent. Je saisis mon exister de l’intérieur, ayant conscience que je suis seul à pouvoir l’atteindre de cette manière. En revanche, l’exister des réalités qui m’entourent, et même celui de mon propre corps, tous les hommes capables d’exercer leur intelligence et leurs sensations sont capables de les saisir comme moi. Il y a alors un apport des sens externes, d’autant plus précieux qu’il sauvegarde l’objectivité la plus grande.

Sensations externes et intelligence

Cela nous permet d’affirmer que nos sens externes apportent à notre connaissance une objectivité unique, mais en même temps de reconnaître que l’intelligence, en acte dans les affirmations : « Ceci est » et « Je suis », dépasse nos sensations externes en s’en servant pleinement. Notre intelligence, en affirmant : « Ceci est », atteint autre chose que nos sensations, que la sensation du toucher. Par exemple, lorsque nous touchons la réalité sensible qui nous est présentée, nous la sentons ; et au-delà, nous affirmons qu’elle est, qu’elle est là présente, qu’elle est autre que notre propre corps. Et cela est vrai de chacune de nos sensations.

Ce lien si profond de nos sensations externes et de notre intelligence manifeste ce qui caractérise très profondément notre intelligence humaine. Elle est présente à travers nos sensations, et elle les ennoblit en les assumant dans leur exercice propre sans les altérer, sans les transformer dans leur spécification. Le toucher demeure le toucher, la vision demeure la vision, etc. Mais ces sensations acquièrent par l’intelligence, une dignité humaine. Ma vision est une vision de l’homme ; c’est mon regard, que j’ai sur tout ce que je vois. Et c’est de là que je projette sur les animaux qui voient quelque chose de ma vision : le comment de leur vision, je l’ignore. Je ne peux étudier leur vision que d’une manière matérielle, en étudiant l’organe de leur vision ; de même leur toucher, leur manière de sentir, d’écouter. Comment l’aigle voit-il sa proie de si loin, de si haut ? Comment le chien repère-t-il les traces de ce lièvre qu’il poursuit ? Et quelle est sa conscience de voir ? A-t-il une joie de voir ? Ce qui caractérise les sensations de l’homme, c’est précisément qu’il en a conscience, elles font partie de son univers et peuvent lui procurer de la joie(1).

Tâchons de décrire rapidement l’univers de nos sensations, de caractériser ces cinq modalités, et de comprendre leur pourquoi.

(A suivre)

 

Marie-Dominique Philippe, OP

© Congrégation Saint-Jean

 

(1) Cette réflexion d’Aristote au début de la Métaphysique est très caractéristique : « L’homme a de la joie de voir » ! (cf. op. cit., A,1, 980 a 21-25).

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Les trois sagesses


Voir le profil de Les trois sagesses sur le portail Overblog

Commenter cet article