Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trois sagesses

Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne (Jn 21)

Saint Dominique

Dans sa biographie de saint Dominique, l’intention de frère Jean-René Bouchet, OP, est manifeste. Il souhaite aider ses jeunes frères et sœurs à mieux vivre dans la familiarité de celui qui est « comme un parfum d’encens pour ceux qui l’aiment et l’ont suivi et dont la mémoire est comme une musique au milieu d’un festin » (Liturgie dominicaine).couv1762g 200

Il choisit de s’appuyer principalement sur le témoignage du Bienheureux Jourdain de Saxe qui fut l’ami, très proche collaborateur, puis le successeur de Dominique.

Ce que l’on retient en premier lieu, c’est l’extraordinaire charité fraternelle des frères autour de Dominique, qui fut manifestement la source du développement de l’Ordre et de leur zèle apostolique. Si Dominique souhaite que ses frères vivent une vie fraternelle intense, il continue sans cesse de désirer « partir prêcher » et il transmet cette passion à ses frères. Ensemble, les frères rêvent d’aller annoncer la Bonne Nouvelle de l’Evangile partout où la Providence les conduira.

Consolateur des frères : C’est une expression employée par ceux qui ont vécu avec Dominique. Ils l’utiliseront fréquemment pour le décrire. « … Il va faire un tour au dortoir, ce couloir qui longe les petites chambres des frères et où ils dorment. Il prie pour eux, pour leur persévérance, pour qu’ils trouvent la joie dans la pratique des béatitudes. Si l’un d’entre eux est pris par l’angoisse et ne dort pas, il prie avec lui et le console. Tel autre s’est découvert dans son sommeil, Dominique remonte la couverture de laine et, plus tard, tel ou tel qui l’a surpris racontera qu’il était accompagné de la Vierge Marie ou des saints du Paradis dans cette ronde affectueuse. »

Jourdain de Saxe rapporte que « dès le début, l’Ordre a été fondé pour la prédication et le salut des hommes. » Dominique passe le plus clair de son temps sur les routes. Il voyage pour préparer les fondations, pour se rendre aux chapitres généraux qui réunissent les premiers frères, mais surtout il visite ses frères et là, il les encourage et les console. Il voyage sans cesse comme un pèlerin, toujours en route pour découvrir et faire aimer le Christ.

Lorsque Dominique choisit de tout entreprendre pour développer l’Ordre, il se heurte à bien des oppositions. Jourdain de Saxe rapporte à ce sujet : « Il n’avait au début qu’un petit groupe de frères, simples pour la plupart et faiblement instruits et il les divisait, les dispersait en missions à travers les Églises d’une telle manière que les enfants du siècle jugeaient, dans leur prudence, qu’il [saint Dominique] paraissait détruire l’œuvre ébauchée plutôt que l’agrandir. » A cela, saint Dominique répond : « Je sais ce que je fais. » Et il envoie ses frères, non sans s’être concerté et non sans avoir cherché avec eux ce qui était le mieux.

Citons encore Jourdain de Saxe : « Dieu lui avait donné une grâce spéciale de prière envers les pécheurs, les pauvres, les affligés. Il en portait les malheurs dans le sanctuaire intime de sa compassion et les larmes qui sortaient en bouillonnant de ses yeux manifestaient l’ardeur du sentiment qui brûlait en lui-même. »

Pour Dominique, servir un pauvre, c’est servir le Christ. Dominique fut un homme de compassion.

Enfin, Dominique comme François ont une immense liberté par rapport à l’Institution et demeurent en même temps d’une fidélité parfaite au pape et à la communion de l’Église catholique. L’enjeu est bien là : il faut présenter le renouveau et, en même temps, rester fidèle à cette nouvelle inspiration qui pousse Dominique à proposer une nouvelle forme de vie évangélique.

 

Fr. Benoît-Emmanuel, csj

© www.les-trois-sagesses.org

Jean-René Bouchet, Saint Dominique, Paris, Cerf (collection « Petits Cerf Histoire »), 1988 (rééd. 2008).

ISBN : 2-204-02870-3 - SODIS : 8239147 - EAN : 9782204028707

14,40 €

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Les trois sagesses


Voir le profil de Les trois sagesses sur le portail Overblog

Commenter cet article