Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trois sagesses

Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne (Jn 21)

Ô Sapientia

Antienne du 17 Décembre

Ô Sapientia, quæ ex ore Altissimi prodisti, attingens a fine usque ad finem, fortiter suaviter disponensque omnia: veni ad docendum nos viam prudentiæ.

Ô Sagesse, toi qui es sortie de la bouche du Très-Haut, t'étendant d'une limite à l'autre et disposant toutes choses avec force et douceur, viens nous enseigner le chemin de la prudence.

 

Du 17 au 24 décembre, durant la dernière semaine du temps de l'Avent, la liturgie nous fait chanter les grandes antiennes "Ô". Elles expriment le mystère de l'espérance chrétienne: "Viens", parole qui termine le livre de l'Apocalypse. Et elles nous enseignent la place centrale du mystère du Christ qui reprend toutes choses et sauve les hommes en glorifiant le Père qui l'a envoyé.

La première d'entre elles nous fait méditer sur la Création, oeuvre de la sagesse du Père, et la Recréation de toutes choses dans le Christ. Le Verbe de Dieu, en s'incarnant au milieu des hommes, reprend et renouvelle toutes choses. Il est Celui qui rend à la sagesse du Père, par le mystère de la Croix et de la Résurrection, le coeur des hommes blessé par le péché. Il est le Bon Pasteur qui les conduit "par de justes chemins" (Ps 22) et leur enseigne leur vraie finalité, tout en se faisant le moyen qui leur permet de l'atteindre.

 

Marie-Dominique Goutierre

© www.les-trois-sagesses.org

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Les trois sagesses


Voir le profil de Les trois sagesses sur le portail Overblog

Commenter cet article