Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trois sagesses

Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne (Jn 21)

Montagnes et collines

220px-Saint Thomas AquinasMoins de dix ans après la mort de saint Thomas, on lui tournait le dos. Saint Thomas n'a pas eu de descendants. N'en est-il pas toujours ainsi des "très grands"? Quand l'humanité a fait un très grand effort pour atteindre un sommet, les suivants ont trop peur de ce sommet; alors ils repartent dans d'autres perspectives. C'est vrai dans le domaine spéculatif, c'est vrai dans le domaine de l'art. C'est toujours comme cela quand il y a un certain sommet... C'est très curieux, du reste, dans l'histoire de l'humanité. C'est ce que me disait une fois quelqu'un qui était un peu dans la perspective de l'évolution: "Au fond, la seule chose qui dure, ce sont les intermédiaires. Les extrêmes disparaissent". C'est dommage! Les extrêmes disparaissent, et seuls les intermédiaires demeurent: pauvre humanité!... Il y a là quelque chose de vrai; c'est que, quand on a atteint un certain sommet, les autres n'arrivent pas à suivre. Regardez les disciples immédiats de saint Thomas: ils ne lui arrivent pas à la cheville; ils n'ont pas compris. C'est ce qui explique pourquoi saint Thomas, à la fin de sa vie, avait envie de brûler son oeuvre; parce qu'il sentait très bien qu'on ne le comprendrait pas, et qu'on n'arriverait pas à le comprendre".

 

M.-D. Philippe, extrait de: "Saint Thomas: vérité révélée et vérité philosophique", in: Bulletin du Cercle thomiste de Caen, n° 76, juin-septembre 1976.

© Congrégation Saint-Jean

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Les trois sagesses


Voir le profil de Les trois sagesses sur le portail Overblog

Commenter cet article