Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trois sagesses

Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne (Jn 21)

MÉDIATEUR ET PLÉNITUDE

Jésus-Christ est « le médiateur en même temps que la plénitude de toute la révélation ». Médiateur : car il est l'envoyé du Père, dont tous les autres envoyés préparaient la venue ; plénitude : car c'est en lui-même que Dieu se révèle. Le mot avait déjà été employé par Pie XI en 1936, dans l'encyclique Mit brennender Sorge : « En Jésus-Christ, le Fils de Dieu fait homme, est apparue la plénitude de la Révélation divine ». Cependant, le Concile use d'un tour plus énergique, en disant que Jésus-Christ est cette plénitude. Il est donc à la fois le messager et le contenu du message, le révélateur et le révélé (…). Il est impossible de dissocier de Lui son Évangile. Il en est non seulement (avec son Père) l'auteur ou le sujet, mais l'objet. (…) L’Evangelium Christi est Evangelium de Christo. Toute entreprise de les dissocier est mortelle à l'un comme à l'autre (1). Périodiquement, les hommes s'y essaient. C'est vouloir dissocier l'indivisible. C'est trahir l'Évangile unique qui est, comme le dit saint Marc dès ses premiers mots, « la Bonne Nouvelle touchant Jésus-Christ, fils de Dieu » (Mc 1,1).


H. de Lubac, La Révélation divine, p. 44-45

© Editions du Cerf

 

(1) Forme moderne, à peine plus subtile, de la vieille antithèse de la morale et du dogme. (…) La religion dont Jésus est le sujet et la norme ne se réalise peu à peu en nous que par la religion dont le Christ est l’objet. Ne pas reconnaître leur identité, c’est déchirer la robe sans couture que l’Évangile nous présente. Des intellectuels, périodiquement, reprennent l’utopie de Lessing. Jamais les saints ne s’y sont trompés

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Les trois sagesses


Voir le profil de Les trois sagesses sur le portail Overblog

Commenter cet article