Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trois sagesses

Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne (Jn 21)

La philosophie première, II

Nous avons vu que le philosophe chemine, à partir de l'expérience, grâce à l'interrogation : l'interrogation est bien, selon l'expression de M.-D. Philippe, "l'âme de l'induction", cette démarche de l'intelligence qui passe du "fait" au "ce à cause de quoi est le fait" ; grâce à l'induction, nous dépassons l'expérience pour dévoiler les principes et les causes propres de ce que nous constatons et qui a suscité notre étonnement et notre interrogation.

Nous retrouvons cette démarche au niveau d'analyse propre à la philosophie première : ce qui suscite notre étonnement, c'est ici ce qui est, l'être même de ce qui est. A partir du jugement d’existence et grâce à l’interrogation : « qu’est-ce que l’être ? », le philosophe découvre l’ousia, la substance, principe et cause propre selon la forme de ce qui est en tant qu’il est ; en effet, la philosophie de l'art, puis la philosophie de la nature, nous ont permis de comprendre que la recherche du "qu'est-ce?" (le ti esti grec) est celle de la forme, de la détermination de la réalité. L'être, en tant qu'être, n'est pas une forme. Mais il se donne à nous à travers toutes les déterminations de la réalité existante, ce qu'Aristote a développé dans les Catégories. Ce qui est, est dit de multiples manières : qu'est-ce que ce qui est, au sens premier ? Sans développer ici pour le moment toute cette recherche, c'est cette interrogation qui nous conduit à l'ousia ; au delà de la dualité de l'individu et de la quiddité, nous découvrons le principe, la cause selon la forme de ce qui est. C'est bien notre âme, découverte alors non seulement comme principe et cause de vie, mais comme "ce par quoi" nous sommes unique dans l'être. Et dans la lumière de cette découverte, nous pouvons avoir une connaissance métaphysique des déterminations secondes de ce qui est: qualité, quantité, relation, etc.

De nouveau, en interrogeant : « en vue de quoi ce qui est est-il ? », nous découvrons "l’être-en-acte" (energeia), cause finale de ce qui est, qui se divise de l’être-en-puissance. Ce qui est en puissance dépend dans son être de ce qui est en acte. L’être-en-acte implique cinq modalités : l’esse, le vrai, le bien, l’opération vitale, le mouvement, qui permettent d’avoir un nouveau regard sur toute la philosophie à la lumière de la cause finale découverte au niveau de l’être.

Dans cette recherche de philosophie première, nous découvrons aussi qu’il n’existe pas de cause matérielle propre de ce qui est en tant qu’il est; la matière existe, mais elle n'est pas cause propre de ce qui est en tant qu'être : elle conditionne notre manière d'être et est source radicale de devenir. Comprendre cela est ce qui purifie notre intelligence de toute vision matérialiste. Il n'existe pas non plus de cause efficiente propre de ce qui est en tant qu'il est : l'être, comme tel, n'a pas d'origine, pas d'histoire, pas de devenir. Ces deux causalités matérielle et efficiente demeurent liées au conditionnement, au devenir et donc à la potentialité. Or celle-ci est seconde, relative à l’être-en-acte.

Dans la lumière de la substance et de l’être-en-acte, le philosophe découvre enfin la propriété de ce qui est en tant qu’il est : l’un n'est pas au-dessus de l'être, comme le pensait le néoplatonisme, mais il est propriété, "acolyte" de l’être. Il dépend de la substance – dans la mesure où une réalité est substantielle, elle est une, d’une unité fondamentale à travers toutes ses déterminations –, et de l’être-en-acte – dans la mesure où une réalité est finalisée, ordonnée à sa finalité, elle est une, d’une unité ultime, parfaite. Les accidents, au contraire, sont multiples, et l’être-en-puissance est source radicale de multiplicité et donc de divisibilité. L’un, qui exprime ce caractère d’indivisibilité de la réalité existante, manifeste, comme un fruit, les sources cachées, les principes propres de ce qui est : la substance et l’être-en-acte.

 

Marie-Dominique Goutierre

© www.les-trois-sagesses.org

 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Les trois sagesses


Voir le profil de Les trois sagesses sur le portail Overblog

Commenter cet article