Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trois sagesses

Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne (Jn 21)

Ils sont trois qui témoignent

L’Esprit est la vérité. Le témoignage est donc l’œuvre de l’Esprit, du Paraclet. Et celui-ci est donné de la blessure même du Cœur du Christ : « Car ils sont trois qui témoignent : l’Esprit, et l’eau, et le sang, et les trois sont un » (1 Jn 5,7-8). La venue de l’Esprit Saint Paraclet, son envoi par le Père et par Jésus, est inséparable de l’eau et du sang qui jaillissent de la blessure du Cœur du Christ.

À la Croix, dans ce geste ultime de Jésus, d'une passivité unique puisqu'il est déjà mort, à partir de l’Agneau de Dieu comme égorgé, du Verbe devenu chair, se réalise une Pentecôte d’amour tout intérieure.

C’est la première et la « vraie » Pentecôte, en ce sens que l’envoi de l’Esprit Saint à ses Apôtres le soir de Pâques par Jésus ressuscité (cf. Jn 20,22-23) et le don de l’Esprit Saint sous forme de langues de feu le jour de la Pentecôte (cf. Ac 2,1-4), sont tous deux relatifs à cette première Pentecôte de la Croix.

Elle est « réservée » à Marie et à Jean. À Marie, la Femme, en tout premier lieu, dans le silence de l’offrande ; à Jean, ensuite, le disciple bien-aimé, témoin contemplatif et théologien de la Révélation de Dieu Amour dans la blessure du Cœur du Christ.

 

Marie-Dominique Goutierre

© www.les-trois-sagesses.org

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Les trois sagesses


Voir le profil de Les trois sagesses sur le portail Overblog

Commenter cet article