Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trois sagesses

Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne (Jn 21)

DESINFORMER, DIFFAMER, CALOMNIER

Lors de la messe célébrée samedi matin 17 mai dans la chapelle Sainte-Marthe au Vatican, le pape a dénoncé l’habitude de présenter les choses « comme cela nous arrange », de parler pour « détruire la réputation d’une personne » ou encore de « dire des choses fausses (…) pour tuer son frère ».

Dans l’Evangile de ce samedi, Jésus rappelle à l’ordre Pierre qui l’interrogeait à propos du « disciple que Jésus aimait » (Jn 21,20-25). « Est-ce tes affaires ? », lui dit le Christ.

Commentant ce passage, le pape François critique à son tour l’attitude de Pierre à commencer par le fait que ce dernier se compare à Jean. « La comparaison avec l’autre provoque l’amertume et l’envie ». Or, poursuit le pape « l’envie rouille la communauté chrétienne. Elle lui fait un grand mal et c’est ce que souhaite le diable ».

Ensuite, le pape critique les ragots : « Il y a tant de ragots dans l’Église ! Et le ragot, c’est vraiment chercher à se faire du mal l’un à l’autre, comme si on voulait le diminuer. Cela ne va pas », dit le pape qui condamne ainsi la désinformation, qui consiste à dire seulement les choses qui nous arrangent, la moitié de la vérité ; la diffamation, elle, détruit la réputation de quelqu’un en racontant un de ses manquements ; et enfin, la calomnie, qui consiste à raconter des choses qui ne sont pas vraies.

Désinformer, diffamer et calomnier sont des péchés : « C’est donner une claque à Jésus en la personne de ses enfants, de ses frères », a conclu le pape.


© Vatican Information Service

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Les trois sagesses


Voir le profil de Les trois sagesses sur le portail Overblog

Commenter cet article