Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trois sagesses

Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne (Jn 21)

Thérèse et notre temps

Le 19 octobre 1997, Saint Jean Paul II proclamait Thérèse de l'Enfant-Jésus Docteur de l'Eglise. Dans sa Lettre apostolique publiée à cette occasion, après avoir souligné l'actualité de la doctrine de la sainte de Lisieux et l'influence particulière de son message sur les hommes et les femmes de notre siècle, il soulignait certaines circonstances qui "interviennent pour rendre encore plus significative sa désignation comme Maîtresse pour l'Église de notre temps":

 

D'abord, Thérèse est une femme qui, en abordant l'Évangile, a su déceler des richesses cachées avec un sens du concret, une profondeur d'assimilation dans la vie et une sagesse qui sont propres au génie féminin. Son universalité lui confère une grande place parmi les saintes femmes qui brillent par leur sagesse évangélique.

Thérèse est aussi une contemplative. Dans le secret de son Carmel, elle a vécu la grande aventure de l'expérience chrétienne, jusqu'à connaître la longueur, la largeur, la hauteur et la profondeur de l'amour du Christ (cf. Ep 3,18-19). Dieu a voulu que ses secrets ne restent pas cachés, et il a permis à Thérèse de proclamer les secrets du Roi (cf. Ms C, 2v). Par sa vie, Thérèse donne un témoignage et une illustration théologique de la beauté de la vie contemplative, comme consécration totale au Christ, Époux de l'Église, et comme affirmation du primat de Dieu sur toutes choses. Sa vie est une vie cachée qui possède une mystérieuse fécondité pour la diffusion de l'Évangile et qui remplit l'Église et le monde de la bonne odeur du Christ (cf. LT 169, 2v).

Thérèse de Lisieux, enfin, est jeune. Elle est arrivée à la maturité de la sainteté en pleine jeunesse (cf. Ms C, 4r). Comme telle, elle se montre Maîtresse de vie évangélique, particulièrement efficace pour éclairer les chemins des jeunes à qui il revient d'être des disciples actifs et des témoins de l'Évangile pour les nouvelles générations.

Thérèse et notre temps

Thérèse de l'Enfant-Jésus est non seulement le Docteur de l'Église le plus jeune en âge, mais encore le plus proche de nous dans le temps, elle souligne en quelque sorte la constance avec laquelle l'Esprit du Seigneur envoie à l'Église ses messagers, hommes et femmes, comme maîtres et témoins de la foi. En effet, quelles que soient les variations constatées au cours de l'histoire et malgré les conséquences qu'elles ont ordinairement sur la vie et la pensée des personnes à chaque époque, nous ne devons pas perdre de vue la continuité qui lie entre eux les Docteurs de l'Église: ils restent, dans tous les contextes historiques, des témoins de l'Évangile qui ne change pas et, avec la lumière et la force qui leur viennent de l'Esprit, ils s'en font les messagers qui viennent l'annoncer dans sa pureté à leurs contemporains. Thérèse est une Maîtresse pour notre temps, assoiffé de paroles vivantes et essentielles, de témoignages héroïques et crédibles. C'est pourquoi elle est aimée et accueillie également par des frères et des sœurs des autres communautés chrétiennes et même par des personnes non chrétiennes.

 

Saint Jean Paul II, Lettre apostolique Scientia divini amoris.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Les trois sagesses


Voir le profil de Les trois sagesses sur le portail Overblog

Commenter cet article