Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trois sagesses

Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne (Jn 21)

Qui est celle qui monte du désert?

Aux yeux du Père, et non pas pour le regard tellement extérieur des hommes, le Coeur du Christ est le Saint des Saints: le lieu propre de l'amour du Père. Il est ce Cœur blessé de "trop" aimer et ouvert par la lance, d’où jaillissent l’eau et le sang ; dans ce geste, saint Jean verra le témoignage de la vérité; la vérité de l'amour : « Celui qui a vu a témoigné, et véridique est son témoignage, et Celui-là sait qu’il dit vrai ! » (Jn 19,35) « Il y en a trois qui témoignent : l’Esprit, et l’eau, et le sang, et les trois ne font qu’un » (1 Jn 5,7-8). C’est de ce Cœur blessé de Jésus que jaillissent la vie de la grâce et les sacrements de l’Église ; et surtout, c’est de là que l’Esprit Saint, le Paraclet est donné.

Vierge de compassion - Simon Marmion. Musée des beaux-arts de Strasbourg.

Vierge de compassion - Simon Marmion. Musée des beaux-arts de Strasbourg.

Marie est celle qui reçoit en premier lieu ce don du Paraclet. Le Cœur immaculé de Marie nous aide à entrer dans l’intelligence de la sagesse dont Jésus est la source. Elle est le fruit le plus parfait du Cœur blessé du Christ, le fruit propre de la victoire de l’amour, de la gloire dans le Cœur blessé du Christ, fournaise ardente d’amour. Le Cœur immaculé de Marie nous aide à comprendre qu’il y a, au plus intime du Cœur de Jésus, un abîme d’amour pour le Père et pour elle : elle est le reflet du Cœur du Christ, comme la lune reflète le soleil : « Elle est belle comme la lune, pulchra ut luna » (Cant 6,10), qui reflète la lumière du soleil. Or, on voit quelquefois dans le reflet quelque chose que la réalité ne nous donne pas par elle-même. Les peintres qui étudient les reflets le savent très bien : le reflet, parce qu’il se sert de la lumière, dit quelque chose de la réalité que la réalité ne dit pas par elle-même. Et il a fallu le Cœur immaculé de Marie pour que le Cœur de Jésus soit parfaitement révélé : elle est la Femme.

Déjà dans le mystère le la Création, la distinction et l’unité de l’homme et de la femme font partie du dessein de la sagesse de Dieu. Et dans le mystère chrétien, seul le cœur d’une femme, de la Femme, permet au Cœur du Christ de s’épanouir jusqu’au bout dans ce qu’il a à donner dans l’amour. Il y a quelque chose du mystère de Jésus qui ne pouvait être communiqué qu’à Marie et que par elle, à travers elle, parce qu’elle est l’Epouse qui appelle et reçoit cet amour de l’Epoux. Elle est belle comme la lune, pour que cette splendeur du soleil de justice qu’est le Christ puisse être pleinement manifestée.

Il y a dans l’évangile de saint Luc un passage extraordinaire. Après la Transfiguration, quand Jésus quitte la Galilée pour monter à Jérusalem vivre sa Passion, il est dit cette chose très étonnante : « Or donc, comme s’accomplissaient les jours où il devait être enlevé (littéralement : les jours de son assomption), lui-même raffermit son visage pour aller à Jérusalem » (Lc 9,51). Il y a cette montée dans le Cœur de Jésus, et les Psaumes des montées, que les Juifs chantaient en montant en pèlerinage à Jérusalem, sont parfaitement accomplis dans le Cœur de Jésus qui monte vers Jérusalem, qui monte vers le Père. Et Marie monte avec Jésus dans sa gloire, dans la plénitude de la victoire de l’Amour. Comme le dit le Cantique des Cantiques : « Qui est celle qui monte du désert, appuyée sur son bien-aimé ? » (Cant 8,5) « Qui est celle qui monte du désert, comme des colonnes de fumée, odorante de myrrhe et d’encens ? » (Cant 3,6). Marie immaculée est cet encens versé sur le Cœur brûlant de Jésus et qui monte vers le Père dans l’unité d’amour de l’Esprit Saint.

 

Marie-Dominique Goutierre

© www.les-trois-sagesses.org

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Les trois sagesses


Voir le profil de Les trois sagesses sur le portail Overblog

Commenter cet article