Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trois sagesses

Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne (Jn 21)

La miséricorde, un amour conquérant

La miséricorde, un amour conquérant

Si la miséricorde a un lien avec le Christ « Lumière du monde » (Jn 8,12), nous remontons en quelque sorte par l’expérience fraternelle des entrailles de la miséricorde, à la source même de la miséricorde : le Père. C’est pourquoi Jean peut affirmer : celui qui n’agit pas avec miséricorde, « comment l’amour de Dieu demeurerait-il en lui ? » (1 Jn 3,17). C’est, en effet, dans la miséricorde surabondante que se révèle en propre l’amour du Père dans son gouvernement sur ses créatures.

L’Ancien Testament parle de nombreuses fois des entrailles de miséricorde de Dieu pour son peuple. Cette miséricorde divine est aussi ce qui porte le mystère de l’Incarnation. Et la miséricorde est vue ici comme un amour : un amour conquérant, si puissant dans sa nécessité propre d’amour, qu’il est victorieux de toutes les limites et de tous les obstacles. Il s’en sert même pour se communiquer, se livrer encore plus comme amour, en pure perte, au delà de toute réponse et de l’accueil qui lui est réservé. C’est pour cela qu’il réclame d’aller jusqu’à « livrer sa vie » et que l'amour miséricordieux n'a rien de mièvre.

 

Dans la miséricorde, l’amour « se précipite » comme un torrent qui emporte tout sur son passage ; cela, pour se communiquer comme amour, sans rien garder, sans rien retenir. Il se « liquéfie » et se répand, au lieu de se contracter, de se replier dans le soupçon, la méfiance, ou de se limiter par la prudence et la justice. Dans la miséricorde, l’amour manifeste l’extrême de sa puissance d’amour, il ne peut être vaincu par le mal, il ne peut être empêché par le refus ou le péché. Il accepte le risque de se livrer, au-delà même de la réponse qui lui est adressée...

 

Marie-Dominique Goutierre

© www.les-trois-sagesses.org

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Les trois sagesses


Voir le profil de Les trois sagesses sur le portail Overblog

Commenter cet article